Projet journalisme

Les bonbons Barnier : visite au paradis du bonbon !

Par GUILLAUME SALEIX, publié le jeudi 14 juin 2018 21:27 - Mis à jour le vendredi 15 juin 2018 08:47
01.jpg
Le jeudi 31 mai, les élèves de l'Atelier Relais - munis pour l'occasion de blouses et de charlottes - ont eu la chance de pouvoir découvrir le site de fabrication des bonbons Barnier situé à Saint-Etienne-du-Rouvray. Voici leur article.

Les bonbons Barnier ont été créés en 1885, ça fait plus de 130 ans. L’entreprise de bonbons a été transmise de génération en génération avant d'être rachetée l'année dernière.

 

Dans l'usine des bonbons Barnier, toutes les machines ont été changées depuis 1885.

La plus vielle machine a quand même plus de 70 ans, elle vient d'Angleterre. Cette machine a été créée pendant la 2ème guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La personne qui nous a fait visiter les ateliers de fabrication s'appelle Raphael Caramelle (C'est son vrai nom !). C'est lui qui est responsable de production.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca fait bientôt 2 ans que Monsieur Caramelle travaille dans l'usine Bonbon Barnier.

Dans l'usine de bonbons ils sont 30 personnes à s'occuper de la production et 8 personnes dans les bureaux. Il n’y a qu'une usine de bonbon Barnier dans monde entier !

Dans leurs usine ils ont 8 grandes familles de bonbon comme : les bonbons au caramel, les minis, les sucettes, les caramels durs, les caramels mous, les bonbons fourrés et les bonbons nus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La spécialité des bonbons Barnier est les bonbons fourrés, parfois surnommés «  les froufrous » et aussi « les sucettes plates ».

Les principaux ingrédients dans les fabrications sont le sucre et le sirop de glucose.

Les fabricants des bonbons Barnier donnent un goût aux bonbons avec des arômes naturels, ce qui veut dire qu'ils utilisent le vrai fruit pour donner un goût aux bonbons.

Les colorants eux aussi sont naturels et sont fabriqués à partir de végétaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les erreurs dans les recettes de fabrication sont très rares mais lorsque ça arrive cela se remarque assez rapidement grâce à l'aspect du bonbon qui n'est visuellement pas comme le reste des bonbons déjà fabriqués.

Si ça arrive, le bonbons n'est pas dégusté !

 

Si les employés goutent des bonbons pendant leur journée c’est pour leur plaisir, il n’y a pas d’atelier pour gouter et s'assurer que le bonbon est conforme ! Mais ça pourrait peut-être être créé.

En tout cas, Monsieur Caramelle nous a dit qu’il n’avait pas de carie à cause des bonbons !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons demandé si les bonbons sont mauvais pour la santé. Du point de vue de Monsieur Caramelle, ils ne le sont pas si on en mange raisonnablement. Nous avons besoin de sucre pour vivre, une petite sucette de temps en temps n’est pas désagréable !

 

Nous avons aussi demandé si les emballages des bonbons Barnier allaient être modernisés. Monsieur Caramelle nous a répondu qu’ils voulaient garder l’aspect ancien pour valoriser l’artisanat de la marque.

 

L'usine fabrique à peu près 400 tonnes de bonbons par an. Soixante pourcent est pour la France et le reste pour l'étranger. Là où le produit se vent le mieux à l'étranger c'est la Chine et les Émirats.

 

L'usine a une partie spéciale pour le chargement de la marchandise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu que les marchandises vont dans d'autres pays, elles sont donc transportées en bateaux et pour les plus pressés en avions. Le bateau met environ deux mois pour arriver en Chine, l'avion met à peu près un ou deux jours.

L'usine bonbons Barnier a quelques visites mais le responsable de production n'accepte pas toutes les visites, pour des raisons de sécurité, mais aussi parce que c'est compliqué pour des classes entières.

Un article rédigé par Noémie (5ème), Olivia (4ème), Marienne (4ème), Kyllian (5ème) et Léo (5ème) accompagnés par Guillaume VIGER (CEMEA de Normandie).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le making of :

 

Olivia : J'ai trouvé la visite de l'usine des bonbons Barnier intéressante car ça m'a permis d'apprendre comment se fabriquent les bonbons. Le moment que j'ai préféré dans l'usine c'est quand nous avons vu le sucre se mélanger avec le glucose et aussi l'endroit où nous avons vu les personnes mélanger l'acide et le colorant dans les bonbons. Le bonbon que j'ai préféré est celui fourré à la confiture de myrtille et la sucette à la framboise. Merci de nous avoir fait visiter l'usine.

 

Noémie : J'ai bien aimé la sortie car j'ai découvert plein de choses. Par exemple je pensais que l’usine serait un peu plus moderne. Je vous conseille de vous renseigner sur les bonbons Barnier car ils sont très bons !

 

Léo : J'ai pensé de la visite que c'était bien, c'était intéressant, on a gouté des bonbons pendant la visite de l'usine ! Par contre j’aimerais ne pas trop travailler dans ces ateliers parce qu'il y a beaucoup de bruits et il y a des endroits où il fait très chaud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kyllian : Au début j'étais pas trop intéressé par l'idée de visiter l'usine car je ne suis pas fan des bonbons. Mais au moment de la sortie je me suis aperçu que j'aime bien les bonbons Barnier ! Ça m'a intéressé, depuis j'en vole à chaque fois dans la voiture de ma maman !

 

Marienne : J'ai bien aimé la sortie car je ne savais pas comment se fabriquaient les bonbons. Nous avons eu le droit de goûter quelques bonbons. Les bonbons que j'ai préférés sont ceux à la framboise et ceux à la myrtille. Mon moment préféré de la visite est quand nous avons vu les personnes qui mélangeaient les bonbons et qui mettaient le colorant.