Projet journalisme

Interview et journalisme aux Caprices de Rouen

Par GUILLAUME SALEIX, publié le jeudi 8 février 2018 19:39 - Mis à jour le jeudi 8 février 2018 21:56
10996799_796659123750248_3419112110027022078_n.jpg
En janvier, les élèves de l'atelier relais ont profité du projet journalisme pour s'intéresser à la boulangerie et la pâtisserie. Dans cet article ils racontent cette rencontre avec Monsieur Hamelin.

La boulangerie «Les caprices de Rouen» est une boulangerie pâtisserie depuis les années 80.

La boulangerie appartient à Monsieur et Madame Hamelin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a treize employés dans la boulangerie. Il y a un boulanger général, un boulanger tourier (c'est celui qui s'occupe des pâtes en pâtisserie, il fait aussi les croissants et les viennoiseries et s'occupe des fours), il y a un chef pâtissier et trois pâtissiers, il y a aussi une apprentie pâtissier, un stagiaire et Monsieur Hamelin qui supervise. A la vente il y a Madame Hamelin et des vendeuses.

 

Quand il avait 6 ou 7 ans et qu'il était en vacances, Monsieur Hamelin a été chez un boulanger, il était très impressionné par les machines, puis il a décidé d'en faire son métier. Monsieur Hamelin travaille dans ce métier depuis 35 ans, il a maintenant 55 ans.

Monsieur Hamelin nous a dit qu'il n'a pas fait d'études, il a arrêté les cours en troisième. Il a un CAP boulangerie et un CAP pâtisserie. Il faut trouver le bon patron pour faire ce métier et être apprenti.

Monsieur Hamelin se lève à 2h du matin donc ses enfants ont été élevés grâce à l’aide de nourrices. Les horaires d'un boulanger sont au minimum 3h du matin à 11h45. Lui travaille jusqu'à 20h pour gérer la boutique et les employés. Sa femme travaille avec lui donc il peut voir sa femme au travail. Ses enfants l'aidaient en boulangerie pour la vente quand ils étaient jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La boulangerie de Monsieur Hamelin fait deux fois plus de pain le week-end (entre 600 et 700 pains par jour) que la semaine car en début de semaine les adultes travaillent. Le week-end il y a le marché de la place Saint Marc à côté qui fait venir du monde. Il y a entre 500 à 600 clients par jour donc le commerce fonctionne assez bien. Au total il y a à peu près trente sortes de pains différents.

Monsieur Hamelin nous a expliqué que tout ce qui est vendu est préparé sur place, ce qui n'est pas fait maison c'est simplement les donuts, les biscottes, les muffins et les bonbons.

Monsieur Hamelin n'invente aucune pâtisserie mais il crée parfois par erreur ou avec le hasard. Il nous a raconté par exemple l'histoire de la tarte tatin. Elle a été créée par deux sœurs qui voulaient faire une tarte aux pommes. Elles avaient oublié de mettre la pâte et ont décidé de la mettre dessus, une fois retournée ça a fait une tarte caramélisée.

Monsieur Hamelin goûte tout ce qu'il prépare mais il ne mange pas tout le temps sinon il serait gros vu tous les gâteaux qui sont cuisinés.

La pâtisserie préférée de Monsieur Hamelin c'est le Caprice, c'est comme un macaron moelleux avec de la framboise dedans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur Hamelin nous a expliqué qu'il n'avait point de salaire mais une rémunération (avec les bénéfices de la boutique quand il a payé tout ce qu il avait à payer). Or les gens le pensent riche.

La boulangerie a eu plusieurs récompenses comme le Mercure d'or, le prix de l’accueil et il a eu un apprenti qui a fini quatrième meilleur Apprenti de France.

Monsieur Hamelin a été invité à l'émission de télé «La Meilleure boulangerie de France» il y a plusieurs années mais il avait refusé car il n'avait pas un assez grand laboratoire de fabrication selon lui.

 

Un article rédigé par Erwan, Logan, Noah et Koyim (élèves de 4ème et 5ème) accompagnés par Guillaume VIGER (CEMEA de Normandie)

 

Le making of :

 

Koyim : J'ai bien aimé visiter la Boulangerie les Caprices de Rouen, il y avait beaucoup de matériaux très intéressants comme la batteuse et la machine qui donne des formes aux pâtisseries. J'ai aimé mettre la pâte sur le moule et regarder la fabrication des baguettes.

Noah  : Monsieur Hamelin nous a fait des démonstrations, il nous a expliqué des choses, il nous a fait goûter des pâtisseries. Monsieur Hamelin nous a laissés faire de la pâte aux noisettes et il nous a donné un pain au chocolat. Avant de partir on a acheté une pâtisserie, j'ai eu un Paris-Brest.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Erwan : Monsieur Hamelin était intéressant, je ne me suis pas ennuyé. L'interview était super intéressante et la visite de la boulangerie l'était aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Logan : Moi je trouve que la visite était très intéressante j’ai appris beaucoup de choses sur la pâtisserie et la boulangerie, j’ai vu beaucoup de machines que je ne connaissais point, j'étais très content d'aller à cette visite de la boulangerie. Je ne me suis pas ennuyé pendant la visite, mon moment préféré c’est quand on nous a expliqué le métier.